Première photo d’un trou noir: quand la science permet de dévoiler le gigantisme invisible du monde

Qu’est-ce qui donne sens à une si modeste et étrange photo
Un cercle sombre entouré d’un flou lumineux comme un halo
C’est bien sûr la connaissance du monstre vorace qu’elle parvient à capturer
Dont l’existence à des distances incommensurables devient ainsi réalité
Cette photo inédite est la source d'une émotion profonde
Car elle révèle ce que la théorie et une méthode féconde
Avaient su deviner d'impressionnantes énigmes,
A partir de petits riens cristallisés en solide paradigme
En ces temps où la science est beaucoup critiquée
Voire parfois rejetée ou totalement niée
Foin de scientisme aveugle dont on sait les folies
Mais admirons son décryptage unique du monde et de la vie
A chaque fois que l'on se souviendra
Que la science sait ce qu'elle sait mais pas ce qu'elle ne sait pas
Construire alors une image concevable d'un phénomène céleste
En réalité inimaginable au regard de nos petites échelles terrestres
Nous entraîne littéralement dans la structure de l'univers
En nous en dévoilant les intimes secrets et les incroyables mystères
Cette plongée stupéfiante depuis le petit confort de son écran
A naturellement nécessité intelligence et moyens importants
Mais il serait illusoire de déduire de manière immature
En voyant ce joli petit donut galactique
Qui reste en réalité un astre gigantesque et apocalyptique
Que l'homme est maître et possesseur de la nature
Ce serait la plus mauvaise manière à coup sûr
De renforcer les incertitudes qui pèsent déjà sur son futur
Félicitons-nous plutôt avec beaucoup de modestie
De pouvoir approcher un peu des phénomènes qui nous dépassent
Avec le confort mesuré dans notre pauvre besace
De la science comme irremplaçable outil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*